Nos mains disent qui nous sommes. Elles racontent notre vie et notre âge, expriment nos pensées et nos émotions, laissent filtrer ce que nous essayons parfois de cacher et sont en première ligne face aux agressions extérieures. En hiver, le froid, le vent et le manque d’humidité sont autant de facteurs de dégradation pour leur si fragile beauté. C’est pourquoi il est très courant d’avoir les mains sèches et gercées en cette saison – ainsi que de subir la perte de confort qui va avec. Pour rétablir la connexion avec la peau de vos mains, aucun secret inaccessible : le plus important est de l’hydrater et de la protéger. Voici les gestes essentiels de la Maison pour garder des mains douces par temps froid. 

 

Pourquoi j’ai les mains sèches en hiver ?

 

En hiver, nos mains sont plus sèches que le reste de l’année. Les signes de cette sécheresse sont évidents. Elles présentent un toucher rêche, un aspect blanchâtre entre les doigts et parfois des rougeurs plus ou moins localisées. Dans les cas de déshydratation plus avancés, elles peuvent aussi développer des gerçures, fissures, crevasses et des sensations de tiraillement difficiles à apaiser.

 

Bien que désagréable, ce phénomène reste commun. Lors de la saison hivernale, les températures chutent et l’hygrométrie baisse, notamment dans nos intérieurs surchauffés. Ces variations climatiques altèrent la barrière de protection naturelle de vos mains, ce qui la rend moins efficace. Votre peau tend donc à se déshydrater et à se dessécher beaucoup plus facilement.

 

Qu’est-ce qui accroît la sécheresse des mains ?

 

Tous les inconforts cutanés hivernaux sont précipités et entretenus par de mauvaises habitudes quotidiennes. Même si elles paraissent anodines à première vue, elles peuvent faire office de redoutables catalyseurs en cette saison si délicate pour votre peau. Voici donc quelques gestes journaliers que vous gagneriez à repenser de façon cohérente pour garder de jolies mains cet hiver.

 

  • Les lavages de mains intempestifs, surtout avec de l’eau calcaire et trop chaude.
  • L’emploi ritualisé de gel hydroalcoolique ou de lotions alcoolisées pour les mains.
  • L’utilisation de produits ménagers potentiellement agressifs ou irritants (sans gants).
  • Le recours à des cosmétiques peu recommandés en cette saison, comme les exfoliants.
  • Les sorties de plein air, dans l’air froid et sec, sans protection physique face aux agressions.

 

Bon geste n°1 : lavez vos mains tout en renforçant leur barrière protectrice

savon Ourson Pompon

 

Nous nous lavons les mains plusieurs fois par jour. Nous avons tendance à l’oublier, mais chaque lavage de mains perturbe le délicat équilibre de surface de notre peau. Une température trop élevée tend à la délipider, tandis qu’un excès de savonnage (décapage) peut l’irriter. Plus qu’un réflexe d’hygiène commun, il s’agit d’un rituel de bien-être et de considération envers notre enveloppe charnelle. Pour la Maison, même les plus petits gestes quotidiens méritent d’être reconsidérés…

 

  • Remplacez votre savonnette par un savon surgras saponifié à froid. Maison Manifacier imagine et développe des savons bio 3-en-1 qui nettoient votre peau tout en renforçant son film hydrolipidique. Leurs parfums végétaux s’inspirent des apports de l’olfactothérapie pour générer des émotions positives à chaque savonnage. Prenez le temps de les savourer…
  • Privilégiez un lavage à l’eau tiède. Évitez l’eau trop chaude ou trop froide. N’oubliez pas d’essuyer soigneusement vos mains à la fin de votre rituel pour limiter l’évaporation.
  • En cas de mains très sèches, terminez par une onction d’huile végétale (comme l’huile de Calendula, réparatrice et apaisante) sur le dos de vos mains, vos doigts et vos cuticules.

 

Bon geste n°2 : hydratez la peau de vos mains (surtout en hiver)

 

Si l’hydratation de la peau du visage est entrée dans les mœurs, celle des mains est encore un peu oubliée… Même si la peau de nos paumes est plus épaisse qu’ailleurs, elle peut, elle aussi, avoir besoin d’un apport de soin supplémentaire. En particulier en hiver où, vous l’aurez compris, elle doit faire face à de plus grands périls qu’au cours du reste de l’année. Veillez donc à hydrater régulièrement la peau de vos mains : vous préserverez ainsi son toucher soyeux et sa souplesse.

 

  • Pour rester simple, vous pouvez tout à fait étirer votre soin hydratant corporel sur vos mains. Le lait pour le corps Envol a l’avantage de posséder une texture fluide qui pénètre rapidement la peau en laissant derrière elle une douce sensation de nutrition. En plus, sa présentation en spray en fait un allié très pratique contre le risque de déshydratation.
  • Si vous choisissez une crème pour les mains, prêtez attention à sa composition. Faites en sorte de choisir une formule adaptée à votre niveau de sensibilité cutanée. N’oubliez pas que vous serez amenée à l’appliquer et à la réappliquer plusieurs fois par jour.
  • En cas de mains abîmées, faites un masque hydratant éclair. Appliquez une couche épaisse de crème hydratante sur vos mains. Enfilez ensuite délicatement une paire de gants (pas trop précieux…), puis laissez pénétrer quelques minutes. Essuyez l’excédent avec un linge doux.

 

Flacon envol

Bon geste n°3 : protégez efficacement vos mains du froid

 

L’application d’une crème pour les mains constitue l’un des premiers remparts défensifs de votre peau contre les rigueurs de l’hiver. Elle forme comme un bouclier anti-déshydratation qui soutient le système de régulation hydrique de votre épiderme. Ce bouclier s’étiole au contact des agressions extérieures et des frottements, d’où l’importance de le renforcer régulièrement. Pour aller plus loin, l’idéal est de superposer une seconde barrière physique qui protégera votre peau du froid mordant.

 

  • Si besoin (mains très sèches, gercées ou très abîmées), appliquez du gras par-dessus votre crème. Les substances émollientes ou filmogènes telles que les huiles végétales ou le beurre de karité sont idéales pour limiter l’évaporation des agents hydratants de votre crème.
  • Portez des gants en laine, une matière douce, ancestrale et naturellement thermorégulatrice (respirante). Si vous n’en avez pas, pensez à glisser vos mains dans vos poches ou à les rouler dans une écharpe, à la manière des manchons de nos grands-mères.
  • Nourrissez votre peau de l’intérieur pour limiter l’effet « peau de croco ». C’est dans votre assiette que tout commence… Privilégiez les aliments riches en bons acides gras, dont les oméga-3, qui aideront votre peau à se défendre face aux différents stress de la saison.

Laissez un commentaire

×